30% de la chaleur d’une maison s’échappe par le toit: raison pour laquelle il est important d’assurer une bonne isolation des combles, perdus ou aménagés. C’est à la fois une solution thermique et économique car l’isolation des combles permet de piéger la chaleur à l’intérieur de la maison et réduire la facture en chauffage.

Combles perdus et combles aménageables

Il existe deux types de combles: les combles aménageables que l’on peut utiliser comme une pièce fonctionnelle et les combles perdus, qui sont donc non-aménageables. Selon la réglementation thermique de 2012 (RT2012), la résistance thermique, qui est un indice de performance de l’isolation, est de 4m2.K/W pour des combles aménagés dont la pente est inférieure à 60 degrés. Pour les combles perdus, cet indice est de 4,5m2.K/W.

Techniques pour l’isolation des combles perdus

L’isolation des combles perdus se fait par l’intérieur. Plusieurs solutions sont possibles pour l’isolation des combles perdus: le soufflage ou l’épandage, la pose de panneaux rigides ou semi-rigides, la pose de laine à dérouler. Le soufflage mécanique est la plus usitée: un isolant comme la laine de verre est soufflée en vrac sur le plancher.

Des panneaux rigides

Un épandage manuel est possible pour les isolants légers comme la ouate. La technique des panneaux rigides ou semi-rigides en polystyrène, polyuréthane, en laines minérales ou en liège est moins courante mais toute aussi efficace. Dans cette méthode, les panneaux sont déposés entre les solives ou fixés sous les rampants. La dernière technique consiste à dérouler deux couches d’isolant superposées en utilisant généralement un isolant d’origine minérale.

Techniques pour l’isolation des combles aménageables

Pour les combles aménageables, il faut isoler les rampants, soit par l’intérieur, soir par l’extérieur. Il y a trois manières de procéder. Le premier est l’isolation entre les chevrons qui réservée à l’isolation par l’intérieur. L’isolant est placé entre les chevrons de la toiture, du bas vers le faîtage. La deuxième technique est l’isolation en double couche. C’est une isolation à l’intérieur des combles qui associe l’isolation entre les chevrons et l’installation de suspentes pour accueillir une deuxième couche d’isolant.

Isolation continue

L’isolation par sarking ou isolation continue est la troisième méthode: cette technique préserve l’empiétement de l’isolation sur le volume habitable des combles. Elle nécessite un dé-tuilage et est conseillée si des travaux de ravalement de la toiture sont en cours, ou bien s’il s’agit d’un bâtiment en cours de construction. En tous les cas, il est important d’anticiper le passage de câbles dans l’organisation des travaux d’isolation des combles.

Les catégories d’isolants et leur performance thermique

La majorité des isolants sont généralement adaptés pour isoler les combles, dès lors que la performance thermique est respectée. Ces isolants sont classés en quatre grandes catégories en fonction de leurs origines, conditionnés en rouleaux, en panneaux, ou en vrac. La première catégorie regroupe les isolants d’origine animale comme la laine de mouton et les plumes de canard. Ces isolants sont recyclables et ont une bonne performance thermique mais nécessitent d’être bien traités contre les acariens.

Isolants d’origine végétale

Le deuxième groupe est celui des isolants d’origine végétale comme la laine de chanvre, la laine de bois, la fibre de bois, le lin, l’ouate de cellulose, avec une performance thermique satisfaisante. La troisième catégorie d’isolants est d’origine minérale comme la laine de verre et la laine de roche qui sont transformées en panneaux ou en rouleaux. Enfin, la dernière catégorie est celle des isolants en matière synthétique comme le polystyrène extrudé ou expansé, la mousse de polyisocyanurate. Ils sont très performants, faciles à manipuler, avec une bonne imperméabilité.

Faites appel à un artisan isocombliste RGE

L’isolation des combles demande une expertise car elle exige d’avoir une étanchéité parfaite et une régulation de la température intérieure adaptée aux saisons. Faites appel à une entreprise spécialisée pour bénéficier des meilleurs avantages de combles efficacement aménagés: le professionnel saura en effet conseiller sur les choix d’isolation adaptés, la sélection du meilleur isolant en fonction des combles et réaliser les travaux de pose et de renforcement des charpentes traditionnelles, si c’est une nécessité.

Par ailleurs, la réglementation thermique a créé le label «Reconnu Garant de l’Environnement» ou RGE pour les professionnels formés aux techniques d’isolation innovantes. Grâce à l’appel aux prestations d’un artisan isocombliste RGE, l’on peut bénéficier d’aides financières de l’État et d’organismes divers.